Je pense que pour pouvoir apprécier à sa juste valeur le show de Joey Starr samedi soir il fallait être averti de ce qu’il nous présentait avec son acolyte Cut Killer : un sound system. Pas un concert, un sound system. C’est-à-dire un DJ, qui remixe des sons plus ou moins connus et un chanteur qui improvise sur ces sons.Une fois que l’on sait cela, on comprend déjà mieux ce qui s’est passé samedi dans le théâtre de verdure, peu habitué au genre (pour pas dire pas du tout).

Ensuite, quoi qu’on en dise, le personnage est à 50 ans une bête de scène et ne laisse personne indifférent. NTM a bercé mon adolescence (avec IAM et d’autres …), je les ai vus il y a une dizaine d’années, et le gars n’a pas changé. Je suis d’accord, le show est brouillon, rien n’est calé, il gueule plus dans son micro qu’il ne chante, mais en version sound system il ne fallait pas s’attendre à autre chose.

Et perso, les sons qui sont passés m’étaient tous familiers, et c’est en grande partie pour ça que j’ai kiffé. Les gars de Bigflo et Oli aussi, ils ont passé le concert à danser en côté de scène les yeux pétillants en voyant Joey Starr exhorter le public de Poupet. En bref, rien n’était calculé, tout était à l’arrache, et de voir une légende du hip-hop français devant moi tout donner pour faire bouger le public ça m’a fait vibrer (et ça change des shows millimétrés de la plupart des artistes).

Pour finir, je pense que la culture est plurielle et s’apprécie sous différentes formes, je peux affirmer sincèrement avoir pris autant de plaisir à rester bouche bée devant la performance de Sting qu’à sauter en côté de scène durant tout le show de Joey Starr et Cut Killer.