Il est bien inhabituel pour le théâtre de verdure d’accueillir en son sein la musique classique et de mettre à l’honneur la danse. C’est pourtant le Lac des Cygnes par le Ballet Festival de Saint Petersbourg qui a ouvert avec magie la saison 2018 du Festival de Poupet. Le silence régnait hier soir dans le théâtre de verdure laissant place à la musique de Tchaïkovski interprétée par l’orchestre.

Elles sont insolites ces images des danseurs russes s’échauffant sur la pelouse du festival, jouant au palet et au baby-foot en backstage. Et avec 35 musiciens et 35 danseurs, ça en fait du monde dans les coulisses  !  C’était également inattendu d’observer la troupe de danseurs se servir des copieuses assiettes de nourriture et s’abreuver allègrement à la tireuse entre deux actes du ballet !

Malgré l’inconfort d’être assis sur la pelouse du théâtre c’est un public conquis qui nous a fait part de son ressenti, les étoiles dans les yeux. Le public de Poupet n’est pas adepte des opéras et pour beaucoup il s’agissait d’une première fois. Il y a eu de l’émerveillement pour les costumes majestueux, de l’admiration pour la technicité et la grâce incroyable des danseurs ainsi que pour l’esthétisme des décors. Pendant l’entracte, des petites filles s’improvisent elles aussi danseuses étoiles.

Et, la configuration du théâtre a cela de bien qu’elle permet de distinguer les visages expressifs des danseurs. Les écrans sur les côtés de la scène ont également été appréciés par les spectateurs pour les aperçus en gros plans des pointes. « C’est l’Opéra qui vient à nous », nous a confié une spectatrice charmée.

C’est donc sous les étoiles que s’est ouverte cette 32ème édition. Un moment historique et un pari réussi pour le Festival.