Quelques minutes avant d’affronter le public de Poupet, Charlotte GAINSBOURG s’est prêtée à l’interview :

Une première impression sur cet endroit et sur le théâtre de verdure ? C’est la première fois que je viens ici ; je débarque ! Le nom de Poupet me disait quelque chose, peut-être par ma mère qui est venue ici ? (Jane BIRKIN est venue à Poupet il y a une dizaine d’années) Et mon père, il est venu ? C’est la première fois que je viens en Vendée. En faisant le tour des festivals, on est toujours sur la route mais on ne voit rien de la région. Il faut que je prenne Googlemaps pour situer où je suis ! Cependant, je reste curieuse, je découvre cet endroit avec beaucoup de plaisir. A chaque fois les publics sont différents ; je vais voir ça tout à l’heure…

Quand on est comblée par le cinéma, la scène est un besoin ?:  Pour moi, c’est plutôt un challenge. Tout est différent chaque soir ; c’est toujours une surprise. Rien à voir avec la métier d’actrice où l’objectif est précisément d’oublier la caméra. Sur scène, c’est le contraire. L’œil de la caméra c’est le regard permanent du public. Je m’adresse à eux. C’est un exercice différent (tout en se protégeant par la lumière déclarait-elle à France Bleue il y a quelques jours). Le théâtre c’est encore autre chose (elle a joué dans la pièce de David Mamet ‘Oleanna’ en 1994). En fait, j’aime bien alterner entre les tournages et les concerts. Je n’aime pas trop les vacances 😉

Un festival animé par 700 bénévoles, ça vous inspire quoi ? On m’a dit que le festival avait 32 ans, c’est bien ça ? C’est génial d’avoir tenu aussi longtemps ! Je suis admirative de tous ces bénévoles, de cet élan de générosité pour offrir des concerts de qualité dans cet endroit. Voir ces personnes qui s’activent en coulisses pour que tout se passe pour le mieux… chapeau ! Mais c’est quoi vos métiers ? Combien de temps vous consacrez au festival ?…

Quel adversaire pour affronter la France dimanche ?  (l’interview se déroulait durant le match Angleterre Croatie que Charlotte suivait avec intérêt !) Je n’aimerais pas du tout que ce soit un France Angleterre. Je ne veux pas avoir à choisir entre ces deux-là !